120 fans | Vote

#101 : Le Chat et la souris

Jarod a réussi à s'échaper du Centre. Mlle Parker et Sydney sont à sa recherche. Jarod, "Le Caméléon", a pris l'identité d'un médecin, ce qui lui permet de découvrir les causes d'une opération ayant entraîné la paralysie d'un enfant. Parallèlement, il essaie de glaner des informations auprès de Sydney.

Popularité


4.75 - 4 votes

Titre VO
Pilot

Titre VF
Le Chat et la souris

Première diffusion
19.09.1996

Première diffusion en France
04.04.1997

Plus de détails

Réalisation : Rick Wallace

Production : Sasha Schneider

Thème musical : John Debney

Musique : Charles Sydmor

Décors : Robb Wilson King

Guests stars :

Jeffrey Shepard (Jarod à 12 ans)
Peter Michael Goetz (Dr. Hendricks)
Stephan Tobolowsky (Dr. Trader)
L. Scott Caldwell. (Gwen Porter)
Dylan Provencher (Kevin Bailey)
Lylian Chauvin (Mme Nikkos, la dame grecque)
Lynley Swain (Nicole)

Le carnet rouge de Jarod

- L'épisode a été tourné à la  Bourse de Wall Street à New-York et dans la ville de Toronto en Ontario.

- Jarod découvre les glaces et le jeu télévisé "La roue de la fortune"

- Jarod se fait appeler "Jarod Russell"

- L'affaire traitée par Jarod, et qui constitue son premier cahier rouge, est centrée autour du jeune Kevin Bailey

- Un carnet rouge est un cahier appartenant à notre caméléon et qui lui permet de coller tous les articles de journaux qu'il peut trouver sur 'l'affaire' qu'il traite. Ainsi, durant son enquête, Jarod se remmémore certains faits pour poursuivre/relancer ses réflexions. Très souvent, à la fin d'une enquête, le carnet rouge est le seul indice laissé à ses poursuivants... comme le caillou laissé par le petit Poucet au Centre qui veut le ramener à la 'maison'...

- Dans l'épisode nous sont communiqués 3 métiers exercés par notre caméléon : chirurgien (métier principal de l'épiosde) , banquier (très brièvement pendant l'épisode) et pilote de la ligne à la fin.

L'épisode s'ouvre sur une vidéo en noir et blanc, datée de 1963, mettant en scène un jeune garçon, d'environ 4 ans, qui semble s'ennuyer. Il vient de terminer une construction représentant l'Empire State Building et appelle pour qu'on vienne s'occuper de lui. Devant l'objectif de la caméra, un homme apparaît et annonce que l'enfant est un être exceptionnel qui a prouvé qu'il avait d'immenses capacités en seulement 36h ! Il entre alors dans la pièce et se présente. Il s'appelle Sydney et dit à l'enfant, nommé Jarod, qu'il va s'occuper de lui pendant un moment. Le garçonnet est surpris et demande où sont ses parents...

"Il existe des êtres doués d'une intelligence supra normale, des génies qui possèdent entre autres la faculté d'assumer n'importe quelle identité. En 1963, les chercheurs d'une entreprise appelée Le Centre ont mis en isolement un de ces êtres, un jeune garçon nommé Jarod et exploitèrent son génie pour des recherches secrètes. Mais un jour le Caméléon leur échappa…"

La scène suivante s'ouvre sur l'année 1996 à Anchorage. Syndey et Miss Parker se rendent sur un pétrolier à la recherche de Jarod mais celui-ci est déjà parti. Il leur a cependant laissé un petit souvenir : un cahier rouge dans lequel figure des coupures de journaux relatant l'affaire dont il s'est occupé.

Pendant ce temps, Jarod déambule dans les couloirs du Queen of Angel's Hospital de New York. Soudain, une fillette en état grave est amenée au Service des urgences. Les infirmiers et médecins s'affairent autour d'elle mais son état nécessite une intervention rapide : il n'y a pas le temps d'attendre un médecin spécialisé. Jarod réalise alors une trachéotomie sur l'enfant et lui sauve la vie. Il se présente comme étant le Dr Jarod Russel et le nouveau membre de l'établissement. Peu après son intervention extraordinaire, il est reçu par le chef d'établissement, Dr Miles Hendricks, et le chef du Service chirurgical dans lequel il va exercer, Docteur Trader. Il traite rapidement avec eux et découvre que le Dr Trader est souvent au Silver Heigl, un bar, en train de consommer sa boisson favorite : l'alcool. Il apprend également que le Dr Hendricks est sujet aux crises cardiaques. Tous ces éléments sont précieusement collectés par notre caméléon qui comptent s'en servir pour résoudre son enquête.

En parallèle, il se donc penche sur le « cas Kevin Bailey » : un jeune garçon condamné à vivre en fauteuil après que sa moelle épinière ait été sectionnée lors d'une opération au Queen of Angel's.

Dans le même temps, il se joue du Centre en demandant son aide à un SDF pour faire tourner ses poursuivants en bourrique. Il brouille ainsi tous les systèmes de repérage du Centre, à la grande horreur de Miss Parker.

De fil en aiguille, grâce à l'aide de l'infirmière nommée Gwen, il découvre que le Docteur Trader était de garde le soir de l'accident de voiture qui a conduit le jeune Kevin aux urgences. Le médecin était ivre et a fait une erreur médicale qui a conduit à la paralysie de Kevin à cause de la section de se moelle épinière. Gwen lui révèle également que le Dr Hendricks a conservé les clichés pré-op de Kevin montrant une moelle épinière saine à la différence de ce qui a été raconté à sa famille après coup. Il espère ainsi pouvoir se couvrir et couvrir son établissement en cas de nécessité. Jarod monte alors un plan pour faire éclater la vérité. En allant s'entraîner au squash avec le Dr Hendricks, il échange leurs bouteilles car il a mis un excipient qui permet de déclencher une "fausse crise cardiaque". Hendricks croit alors être en train de mourir et révèle, sur la table d'opération, la cachette des fameux clichés pré-op. Jarod s'en empare et découvre que l'hôpital est investi par le Centre qui est finalement parvenu à le localiser. Grâce à l’aide d’une de ses patientes, il parvient à les duper et à prendre la fuite non sans les avoir nargués.

L’épisode se conclut sur le nouveau métier que s’apprête à endosser Jarod : pilote de ligne.

(Archive: Jarod-04/02/1963)


Dans une pièce aux vitres teintées, un petit garçon s'affaire autour d'une construction d'immeuble en légo.

- Jarod : (chante) Une souris verte, qui courait dans l'herbe, ...
L'enfant regarde et fait le tour de sa construction. Il s'agit d'un reconstitution de l'Empire State Building.
- Jarod : J'ai fini mon immeuble... J'ai fini !
De l'autre côté des parois vitrées, un homme se tourne et s'adresse à une caméra.
- Sydney : Celui-ci n'est avec nous que depuis trente-six heures, et déjà il montre beaucoup plus de talent que tous les autres.
- Jarod : (tape contre la vitre fumée) Eh ! J'ai fini ! Ca y est !
Ouverture de la porte vitrée. Sydney va à la rencontre de Jarod.
- Sydney : Bonjour Jarod. Je m'appelle Sydney. Je vais m'occuper de toi pendant quelque temps.
- Jarod : Pourquoi ? Où sont mes parents ?

ANCHORAGE, ALASKA - 1996 

Un hélicoptère attéri sur un cargo. Une femme, cigarette au bec, en sort. Derrière elle, un homme la suit.

- Employé de bateau : Madame, les matériaux à bord sont très explosifs.
- Mlle Parker : Tant mieux. moi aussi. (Elle écrase sa cigarette).
- Employé de bateau : J'ai jamais été d'accord avec la Compagnie pour financer le réservoir en air. Je me doutais que ces produits chimiques devaient être un peu nocifs. Bref. J'suis content que le capitaine Jarod nous ait balancé. Vous savez, heu..., il nous manque celui-là. Pourtant..., il était quand même un peu bizarre. Fallait toujours qu'il pose des tas de questions. Et toujours sur le même sujet.
- Mlle Parker : Ah oui ? Lequel ?
- Employé de bateau : Les humains !
- Mlle Parker : Ceci appartenait au Capitaine Jarod ?
- Employé de bateau : Oui oui... Tout est resté exactement comme il l'a laissé. La Compagnie m'a donné des consignes. Dites... Vous vous moquez de moi, hein ... quand vous dites que c'était pas un vrai Capitaine ?
- Mlle Parker : Merci de votre aide.
- Sydney : Qu'est-ce que c'est ?
- Mlle Parker : Des articles parlant de ce fameux village où tout le monde a été malade. A cause du poisson contaminé. Il devait vraiment être pressé de s'en aller pour avoir oublié ça.
- Sydney : C'est certainement intentionnel. C'est le petit cailloux.
- Mlle Parker : (soupir)
- Sydney : Il ne veut pas que je perde sa trace.
- Mlle Parker : Votre petit monstre veut son ours en peluche ? C'est ça Sydney ?
- Sydney : Jarod n'est pas un monstre.
- Mlle Parker : (rires) Appelez-le comme vous voulez, Dr Frankenstein. Dites-moi seulement où il est !
- Sydney : Ca, je n'en sais rien, Mlle Parker... Mais, je n'ose imaginez ce qu'il nous prépare. 


NEW-YORK. Les urgences de l'hôpital Queen of Angels - Memorial Hospital 

- Gwen: Allongez-vous Monsieur, vous serez beaucoup mieux.
Mr Nikkos : (poussant sa mère dans une chaise roulante) S'il vous plaît, ma mère vient pour une opération.
Gwen : Ah. Vous vous êtes trompé. Vous devez vous rendre aux admissions.
- Mme Nikkos : (parle en grec)
Gwen : (se penchant vers la patiente) Je ne comprends pas le grec.
Mr Nikkos : Elle refuse de parler autre chose !
- Jarod : Elle dit qu'elle ne veut pas qu'on l'opère. (Tout le monde le regarde). Elle n'a pas confiance dans les médecins. (Il sourit). Je vous comprends Madame. (la patiente sourit).
- Brancardier : j'ai une fillette qui a avalé une bille. La tension est à 8.4, son poul à 110
- Gwen :  Faites descendre le Dr Chapiro.
Nicole : il est au bloc n°3.
Gwen : Alors vite le Dr Trader ! (à la petite fille sur le brancard) Courage ma chérie, tout va bien se passer. Nicole, double RL. Et vite. Bon, allez allez ! On se dépêche ! On la déplace 1, 2 et 3 !
Nicole : Dr Trader est demandé ...
- Une infirmière : Je m'en occupe !
Gwen : Met la tête en hyper-extension. Où est Treder ? Qu'est-ce qu'il fiche ?
- Nicole : Appelez-le au bloc 3.
- Infirmière 3 : Sa tension a chuté.
- Jarod : Passez-moi une seringue de 3CC et une sonde de 8.
Gwen : Allez demander à la sécurité de faire sortir ce Monsieur. Mais enfin, où vous croyez-vous !
- Infirmière 3 : Elle se met en arrêt respiratoire.
- Jarod : Elle ne respire plus. ...Voulez-vous lui faire la trachéo ?
- Infirmière 3 : On pose l'oxygène.
- Jarod (à l'infirmière 3): Matériel de ventilation.
Gwen : Non ! Appelez la sécurité !
- Infirmière : Tout de suite.
- Gwen : Allez chercher un médecin !
- Jarod : Je suis médecin.
- La sécurité : Qu'est-ce qui se passe ? ... Gwen ?
- Gwen : Laissez-le faire. Reculez-vous.
- Jarod : Donnez moi la seringue et retirez le bouchon... Passez-moi la sonde d'intubation... Merci.
- Dr Miles Hendricks : Bon sang, mais qu'est-ce qui se passe ici ?
- Infirmière 3 : Passe dans les 2 chambres pulmonaires. Elle reprend des couleurs.
- Jarod : (riant) voilà un son qui est joli à entendre !

Après l'intervention, dans les couloirs de l'hôpital.

- Jarod : J'espère que je n'ai pas provoqué trop de confusions ce matin.
- Dr Miles Hendricks : Ne vous excusez-pas ! Vous avez-sauvez une vie !
- Gwen : Dr Hendriks J'ai besoin de votre signature de la ligne 10 et la ligne 14 s'il vous plait.
- Dr Miles Hendricks : Russel, si vous avez besoin de quoi que ce soit, vous demandez à Gwen. Je suis peut-être Directeur ici mais c'est elle qui commande !
Nicole passe derrière eux, ouvre une porte et pose l'écriteau "Parti déjeuner". Jarod observe la scène.
- Gwen : Merci Monsieur le Docteur.
- : ... ! Je suis en retard, excusez-moi.
- Dr Miles Hendricks : Dr Jarod Russel, Alan Trader, chef du service chirurgical.
- Jarod : (lui serrant la main) Ravi de vous connaître.
- Dr Trader : je regrette d'avoir manqué votre intervention, Dr.
Dr Miles Hendricks : je n'avais jamais vu une trachéo comme celle-ci, c'est une nouvelle procédure que l'on enseigne à Hopkins ? 
- Jarod : En fait c'est dans un livre que je l'ai apprise.

Rires. Tous trois entre dans le bureau du Directeur Hendricks.

- Dr Alan Trader : enfin, peu importe où vous l'avez apprise et étudié. J'apprécie que vous m'ayez remplacé comme vous l'avez fait. Je ne sais pas ce qui est arrivé à ce fichu bip ! Enfin ! Cela ne se reproduira pas. (il montre son bipper à Jarod) Un tout neuf. Il montre même les messages.
- Dr Miles Hendricks : je vous en prie, asseyez-vous. (A Jarod) Votre dossier à Hopkins était impeccable. C'est un honneur de vous acceuillir à bord. (Jarod remercie en souriant)
- Dr Alan Trader : il y a peu de médecin avec vos références qui arrive dans cet hôpital aussi petit que le notre. Pourquoi avoir fait ce choix ?
- Jarod : Je pourrai vous dire que c'est une perspective de ma carrière, mais la vérité c'est que vous êtes le seul hôpital à proposer des parts à ses médecins. Et selon la rumeur, vous devez être racheter à un groupe médical.
Rires de Jarod. Les deux autres médecins se consultent du regard.
- Dr Miles Hendricks : nous avons quelques contacts effectivement.
Rires de Jarod.
- Dr Alan Trader : Mais ne vous inquietez pas Russel, restez avec nous et bientôt vous aurez une rolls entre les mains !
Eclats de rires de Jarod. Le Dr Hoand s'en va.
- Dr Miles Hendricks : revenons aux choses sérieuses. Est-ce que vous jouez au squach ?
- Jarod : J'en ai entendu parler.
- Dr Miles Hendricks : Bien. Bien ! Nous jouerons ensemble. Alors bienvenue au Queen of Angels ! C'est un honneur de vous avoir avec nous !
- Jarod : c'est un plaisir pour moi d'être là !
Rires.

LE CENTRE : Blue Cove, Delaware

Mlle Parker et Sydney marchent dans un couloir.

- Mlle Parker : Vous n'imaginez pas ma joie de sortir du Centre. Vous seul pouviez créer une si belle pagaille pour me remettre sur le terrain.
- Sydney : Cela me fait également plaisir de travailler avec vous.
- Mlle Parker : Ca ne durera pas. Nous avons gelé le compte de Jarod. Il tire de l'argent n'importe où et il est à nous.
- Sydney : ne le sous-estimez pas. Si nous devons le rattraper, nous aurons besoin de patience.
- Mlle Parker : Vous êtes peut-être satisfait dans votre laboratoire qui recherche des petits génis pour résoudre de gros problèmes, mais moi j'ai des objectifs de carrière qui ne me permettent pas d'arpenter le pays à la poursuite de ce superboy.
- Sydney : Vous étiez une petite fille si joyeuse ! Qu'est-ce qui vous est arrivée ?
Mlle Parker saisi un numéro au digicode.
- Mlle Parker : J'ai grandi Sydney. (Elle croise les bras) Pas vous.

Sydney et Mlle Parker entrent dans la chambre de Jarod.


- Sydney : c'est une perte d'énergie. J'ai déjà retourné sa chambre des centaines de fois.
- Mlle Parker : pas moi.
- Sydney : qu'est-ce que vous esperez trouver ?
- Mlle Parker : Il nous a laissé un indice sur le pétrolier. Et je parie qu'il en a laissé un ici. A vous de jouer.
Sydney actionne un mécanisme faisant apparaître une vidéo.
- Sydney : ceci est le dernier projet de Jarod. Comme la boite noire de ce vol n'a pas été retrouvée, il a simulé les derniers moments de l'accident. Et en utilisant ses dons innés pour les simulations, Jarod a effectivement pris la place de chacun des membres de l'équipage. Il a découvert la cause de l'accident de notre client.
Mlle Parker éteint la vidéo.
- Mlle Parker : (ironique) Quel drôle d'environnement pour le tenir enfermé ! Avec ce matériel, on va peut-être le retrouver... portant un déguisement de facteur ?
- Sydney : Il ne se déguise pas, vous le savez ! C'est un caméléon !
- Mlle Parker : hum...
- Sydney :  il devient précisèment ce qu'il veut devenir.
- Mlle Parker : Alors le Centre aurait dû s'en tenir aux ordinateurs pour les simulations. Qui risquent moins de s'enfuir.
- Sydney : mais ce ne sont pas des humains ! Ils ne peuvent pas vous dirent ce que ressentait l'équipage lorsque l'avion a perdu de sa puissance. Ni les émotions qui ont afflué sur leur sort. Jarod lui en est capable.
- Mlle Parker : très intelligent ! Vous savez ce que c'est ?
- Sydney :  un ange en origami. Je ne sais pas encore le rapport affectif qu'il y avait avec lui...
- Mlle Parker : ce n'est pas un ange ! Ses ailes sont pliés. C'est un onyssius. Le dieu grec des résompenses. Oui ! Il défend les faibles et les opprimés !
- Sydney : vous m'impressionez ! Comment en savez-vous autant sur les traditions grecques ?
- Mlle Parker : J'ai fréquenté un club d'hélleniste... Il est surement là votre indice ! Votre inadapté social se prend pour un justicier qui se doit de défendre les déshérités !

NEW-YORK

Jarod regarde son carnet rouge. Il est dans un taxi.

- Jarod : College Saint Andrews, Queens. Voix-off de Jarod : un garçon perd ses parents...
Jarod observe attentivement son cornet de glace. Il le renverse. Le marchand de glace le regarde faire. Jarod touche la glace.
- Marchand de glace : C'est meilleur avant qu'elle fonde !
- Jarod : Oh, bien sûr ! (Il sourit béatement, regarde son cornet, puis lèche la glace) C'est bon ! (Il relèche) Humm ! C'est vraiment très bon ! Est-ce qu'on envoit de l'air pour la faire gonfler ?
- Marchand de glace : : Oh, j'les fabrique pas. J'les serts c'est tout.
Sonnerie d'école. Jarod se retourne. Des élèves sortent du College. Dans la foule, Jarod apperçoit un adolescent en fauteuil roulant, qui regarde un groupe de camarade jouait au hockey.

Dans la rue, devant une vitrine exposant des téléviseurs retransmettant la roue de la fortune. Jarod regarde les écrans, comme le SDF debout à côté de lui.
- Jarod : Oh c'est fascinant ! alors si je comprends bien il gagne de l'argent en devinant le bon mot, hein c'est ça ?
- SDF n°1 : T'as jamais vu la roue d'la fortune ! Tu viens d'quelle planète de retardés ?
- Jarod : Oh ! je... J'ai été très pris... J'ai surtout étudié la mythologie grecque.
Le SDF le regarde, perplexe.
- SDF n°2 : (sifflements) Hééé !
Un autre SDF fait signe à Jarod de venir.
- SDF n°2 : Dites heu, on a un léger contre-temps M'sieur. Le distributeur ... m'dit que votre compte en banque qui s'trouve en Alaska est bel et bien gelé. Et je rigole pas.
(rire de Jarod)
- SDF n°2 : T'es p'être content mais moi j'peux m'brosser pour mes efforts.
- Jarod : Tu as fait ce que je t'ai demandé ?
- SDF n°2 : Ah ben tu parles ! J'mérite au moins un Oscar à Hollywood.
Jarod sort des billets de sa poches.
- Jarod : Merci.
- SDF n°2 : Tu m'donnes 100 dollars pour avoir vu qu't'étais fauché ?
- Jarod : Ben c'est ce qu'on avait convenu, non ?
- SDF n°2 : C'est l'bon Dieu qui t'envoie. Eh dis donc, tu sais où m'trouver si t'as b'soin moi.
Jarod s'en va.

L'hôpital Queen of Angels - Memorial Hospital

Dans son bureau, Jarod se fait une prise de sang. Il retire la seringue. On tape à la porte.


- Jarod : Oui, une seconde !
(Jarod range la seringue dans un tiroir)
- Jarod : Entrez !
- Nicole : Bonjour Dr Russel. Excusez-moi de vous déranger, mais est-ce que vous pourrier aller parler à la dame grecque. Elle hurle dès qu'on entre dans sa chambre. Personne ne comprend ce qu'il dit.
- Jarod : Bien, j'y vais tout d'suite. Heuuu, Nicole ? Rendez-moi un service. Demandez au labo de ma faire un diagnostique complet de cet échantillon. Demandez-leur en urgence.
- Nicole : Entendu.
- Jarod : Je vous remercie.
Nicole sort. Jarod est pensif.

 Jarod va voir Mme Nikkos. Il frappe avant d'entrer, puis se présente en grec.

- Jarod : (parle grec)
- Mme Nikkos : Vous êtes docteur ?
- Jarod : Actuellement. Vous parlez notre langue ?
- Mme Nikkos : Oui, quand j'en ai envie. Je n'ai pas besoin d'opération.
Jarod l'examine.
- Mme Nikkos : Howw...
- Jarod : Ca fait mal ?
- Mme Nikkos : Haww... Ca oui... (chuchotant) Je n'y suis pas allée depuis des semaines !
- Jarod : (chuchotant aussi) Et bien dans ce cas il faut vous détendre...
- Mme Nikkos : Et comment je pourrais me détendre avec tous ces examens ? (parle grec)
- Jarod : Ecoutez, si vous ne voulez pas d'opération, je vais l'annuler.
- Mme Nikkos : (chuchotant) Pas d'opération !
- Jarod : Non, je vais essayer quelque chose d'autre.
- Mme Nikkos : Vous n'êtes pas docteur. (le visage de Jarod se décompose) Vous êtes un être humain ! (Jarod sourit)

LE CENTRE - Salle de commande - 5ème sous-sol

- Mlle Parker : Sandy, vite je veux des nouvelles.
- Sandy : Et bien nous avons un essai de retrait sur le compte de Jarod à Anchorage.
- Mlle Parker : Pour un génie ce n'est pas fort.
- Sandy : La photo satellite sera prête dans 2 secondes... Il est à Santa Fe au nouveau Mexique,
- Mlle Parker : appelez le hangar, faites préparer le jet.
- Sandy : non, attendez, il n'est pas à Santa Fe, il est à Rome, non au Luxembourg.
- un informaticien : Chicago, New-York...
- Mlle Parker : Ce salopard à réussi à brouiller le système de repérage.
Sur l'écran de la salle de contrôle apparait alors la caméra de vidéo surveillance, où apparait le visage du SDF n°2. Mlle Parker est perplexe. Le SDF montre alors à la caméra une feuille sur laquelle il est écrit "Hi guys". Le SDF sourit de toutes ses dents, fait des mimiques puis un gros bisous à la caméra.
- Mlle Parker : Salut Jarod.

NEW-YORK. L'hôpital Queen of Angels - Memorial Hospital

- Gwen : Vous avez annulé l'opération de Mme Nikkos ?
- Jarod : Oui, c'est exact.
- Gwen : Bon, c'est vous le médecin. Tant qu'on ne me repproche rien, ça va.
- Jarod : Et j'aimerai essayer une tisane qui s'appelle "kasaçiéna".
- Gwen : Docteur, c'est un hôpital ! On ne sert pas de tisane !
- Jarod : Maintenant si. Et je voudrais la clef de la radio s'il vous plaît.
- Gwen : Ohhh, Andy est sorti déjeuner.
- Jarod : Je sais (il sourit)
- Gwen : La voilà.
- Jarod : Merci !
Gwen s'avance vers un homme et un enfant.
- Gwen : Hoooooooooo mon trésor !
- le fils de Gwen : Bonjour maman !
Gwen l'embrasse, puis le soulève dans ses bras.
- Gwen : Alors, comment ça va mon bébé ? Oh, je suis contente de te voir !
Jarod les contemple.
- Gwen : Alors t'es venu apporter son déjeuner à maman aujourd'hui ?
- le fils de Gwen : devine !
- Gwen : Ha, je sais pas... Dis-moi vite !
Jarod s'en va.
- le fils de Gwen : Beurre de cacahuète...

Jarod se dirige vers la porte des radios, sur laquelle est pendu la pancarte "Parti déjeuner".


- Jarod : Fermé pour le déjeuner...


Jarod introduit la clef dans la serrure et ouvre la porte. Il se dirige vers les panneaux lumineux. Accroche les radios.


- Jarod : Dr Green ? J'aurais besoin de votre aide.
Au fond de la pièce, derrière un lit d'hôpital, par terre, Nicole et Andy Green se rhabillent.
- Jarod : Enfin, si vous n'êtes pas trop occupé...
- Nicole : Oh mon dieu, c'est le Dr Russel !
- Andy Greens : Dr Russel ?
- Jarod : (faisant bonjour de la main) Je suis nouveau !
- Andy Greens : Je suis... très gêné ... Mais heu... toujours ravi de vous rendre service... hum. Heu... Oui... Je ne comprends pas. Kevin Bayley est un patient du Dr Trader. Il y a une raison particluière pour que vous les regardiez ?
- Jarod : Il y a une raison particulière pour que vous soyez ici à moitié nu ? ... Je suis prêt à tout oublier si vous le faites aussi.
- Andy Greens : (rire gêné) D'accord... Le problème est ici en D8. La 8ème vertèbre dorsale a sérieusement écrasé la moelle épinière. Ce gosse n'avait aucune chance.
- Jarod : non non, ça je comprends, mais là, regardez. C'est le fichier pre-op. Là, c'est celui du post-op. C'est écrit.
- Andy Greens : ouais.
- Jarod : Mais les deux sont tout à fait identiques. Comment est-ce possible ?
- Andy Greens : Ca ne l'est pas ... Quelqu'un a dû faire un duplicata du post-opératoire. Vous voyez ce voile là-bas dans le coin ? Le vieil appareil qu'on garde au sous-sol fait ça. J'ai renversé du soda dessus quand j'ai commencé à travailler ici. Le nouvel appareil ne fait pas de voile...
- Nicole : Pourquoi est-ce que quelqu'un ferait une radio post-op,  en la faisant passant pour une pré-op. ?
- Jarod : Je vous le demande...

Jarod insère le disque T261-887 dans son ordinateur portable.
(Archive: Jarod-31/10/1970; simulation sur le meurtre du Président Kennedy)
- Jarod : Je suis sur les dernière marches de l'escalier ! Je suis terrifié à l'idée de ce que je vais faire ! Mon coeur bat très vite. J'ai les mains moites ! J'ai du mal à tenir ce paquet ! J'ai dit à tout l'monde que c'était des tringles à rideaux ! Sydney ? C'est possible que des enfants oublient leurs parents ?
- Sydney : Garde ton esprit concentré Jarod. Ne pense à rien d'autre qu'à la simulation !
- Jarod :  Je m'approche de la fenêtre. J'entends le bruit de la foule qui monte ! Je les vois arriver. A quelle vitesse avancent-ils Sydney ?
- Sydney : A 60km/h, tu le sais ça !
- Jarod : J'ai la bouche sèche. Mes mains tremblent. La carabine Maniker est prête ! Je peux pas tirer assez de coups de feu avant que la voiture passe sous le pont ! J'peux pas ! J'peux l'faire tout seul ! ... Il était pas tout seul...
(fin de l'archive)
- Jarod : il fallait qu'il soit aidé. Trader non plus n'était pas seul, Sydney.

Au squash, dans la salle de jeu Central Park Racquet Club

- Jarod : Haaa ! Bien joué !
- Dr Miles Hendricks : bonne partie !
Dans la salle de restauration du centre sportif. Jarod et le Dr Hendricks rejoignent à une table le Dr Trader.
- Dr Trader : Ne vous inquietez pas ! Il ne laisse jamais personne gagner !
Rires.
- Dr Miles Hendricks : Au moins Jarod aime la compétition ! Il est jeune, et toi tu es paresseux !
- Dr Trader : C'est vrai, il y a de ça ! (rires)
Le Dr Hendricks avale un médicament. Jarod prend la boite et lit l'étiquette.
- Jarod : "Calcix" ? Vous avez un problème cardiaque ?
- Dr Trader : Miles est une vrai bombe à retardement ! Deux crises cardiaques. Une de plus et il lui faut un pontage !
- Dr Miles Hendricks : Voilà pourquoi je joue au squash ! J'ai besoin de me recharger !
- Dr Trader : Oui... ! Moi aussi ! (il claque des doigts pour demander un autre verre) C'est mon jour de repos. Tu t'entraines à ta façon et je m'entraine à la mienne ! (rires)
- Dr Miles Hendricks : Alors Jarod, est-ce que notre hôpital a réussi son examen d'entrée ?
- Jarod : Absolument. Seulement... j'ai constaté qu'il y avait des problèmes liés à des fautes professionnelles.
- Dr Miles Hendricks : Malheureusement, ce sont les affaires. Nous avons eu notre part de difficultés mais je comparerais du Queen of Angels à celui de tout autre hôpital du pays...
- Jarod :  êtes-vous sûrs que le terrain n'est pas miné ? Avec le cas Kevin Baylay par exemple ?
- Dr Miles Hendricks : Oh, c'était une tragédie ! Mais regardons les choses en face. Un jeune orphelin en fauteuil roulant, ça fait les gros titres sensationnels.
- Dr Trader : C'était une chasse aux sorcières.
- Dr Miles Hendricks : Oui, une fois la frénésie retombée, la vérité a triomphé, nous avons été innocentés ! C'est terminé ! Cette histoire est derrière nous !
Jarod sourit.
- Jarod :  Hum.

College Saint Andrews

Une sonnerie retentie. Jarod est dehors. Il se dirige vers l'adolescent en fauteuil roualant. Il lui propose une glace.


- Kevin Baylay : Pourquoi vous me donnez ça ?
- Jarod : Eh, c'est bon !
- Kevin Baylay : Mais je ne vous ai jamais vu ! On m'a appris qu'il ne faut pas parler aux étrangers !
- Jarod : Je m'appelle Jarod ! ... C'est bien meilleur avant que ça fonde ! ... Tu dois avoir des crampes ! A force de tourner ces roues.
- Kevin Baylay : Comment vous savez ça vous !
- Jarod : j'ai beaucoup d'imagination... Ca va s'améliorer... J'te le promets.
Kevin Baylay pousse ses roues et s'en va. Jarod reste en arrière avec ses deux glaces.

LE CENTRE

Sydney est assis au bureau de l'ancienne chambre de Jarod. Haut-parleur du téléphone.

- Réceptioniste : Il y a un certain Schreave Harmon qui vous demande sur la ligne 7.
- Sydney : Schreave et Harmon ? ... Ce sont ceux qui ont construit l'Empire State Building... Passez le moi et localisez l'appel.... (rires en décrochant l'appareil) Très astucieux Jarod ! Tu vas bien ?
- Jarod :  Je suis fauché. Vous avez gelé mon compte en banque.
- Sydney : J'ai du te manquer de très peu à Cincennati, les fleurs étaient encore fraîches.
- Jarod : Oh mes parents sont morts depuis 30 ans, j'ai pensé qu'il était temps de leur dire au revoir.
- Sydney : Je veux que tu rentre à la maison.
- Jarod : Voilà une façon intéressante de dire les choses, la maison ?!
- Sydney :Pourquoi t'es-tu enfui ?
- Jarod : C'est vous le psy, Sydney. Vous voulez la vérité ? C'est à cause des mensonges. De vos mensonges.
- Sydney : Quels mensonges ?
- Jarod : J'ai découvert la véritable application de mes simulations. Flotte du Pacifique Sud, simulation 118. Vous avez utilisé mes calculs pour faire sauter un bateau entier. Il y avait 133 personnes à son bord. Ma simulation d'épidémie, vous l'avez utilisée, sur le terrain. 46 personnes sont décédées du virus Ebola, Sydney ! Simulation 27 ! ... Simulation 16 ! Simulation 42 !
- Sydney : Mais c'était des contrats militaires, Jarod. Je n'avais aucun moyen de savoir quelles seraient leurs applications ultimes.
- Jarod : Combien de personnes sont déjà mortes à cause de moi ?
- Sydney : Il faut que tu rentre à la maison. Je me fais du souci pour toi.
Mlle Parker rentre dans la chambre. Prend un deuxième téléphone et écoute la conversation.
- Sydney : Quand je vais faire un tour dans ta chambre, elle me paraît ... toute vide.
- Jarod : Elle ne me manque pas beaucoup à moi. A vrai dire les glaces à la crème c'est délicieux (il mange un Pez)
- Sydney : Jarod, c'est très sérieux tu sais. Ils ont fait venir Mlle Parker !
Mlle Parker sourit et aspire une bouffée de cigarette.
- Jarod : Oh ! alors dans ce cas méfiez-vous vous aussi.
- Sydney : A quoi tu joues, Jarod ?
- Jarod : J'utilise les techniques que vous m'avez apprises.
Jarod racroche.

NEW-YORK

Sur le lit de sa chambre d'hôtel, couché sur le ventre, Jarod plastifie des cartes d'identité au nom de Jarod Russell.

LE CENTRE - Salle de commande - SL 5

- Un Informaticien : Là, j'suis complètement foutu !
- Une Informaticienne : Tu n'obtiens aucun résultats ?
- Un Informaticien : Non rien !
- Mlle Parker : Quel est le problème ?
- Sandy : Nos ordinateurs sont bloqués. Notre client nous a engagés pour voir si la bourse est vulnérable aux manipulations.
- Sydney : Jarod a passé 4 mois sur cette simulation.
- Mlle Parker : Mais que ce passe t-il ?
- Sandy : Le client nous a payé 5 millions de $ pour tester les résultats de Jarod.
- Sydney : Jarod savait que c'était aujourd'hui.
- un Informaticien : Tout se passait comme prévu et puis quelqu'un à la corbeille a commencé à manipuler les marchés. On nous a volé les 5 millions.
- Mlle Parker : Ca alors, je me demande qui ça peut être ?
- Sydney : Au moins, nous savons où il est. 


NEW-YORK.
Empire State Building - Bourse de Wall Street

Jarod sort habillé en courtier. Il traverse la rue, enlève sa veste rouge et la jette à la poubelle, le sourire aux lèvres.

L'hôpital Queen of Angels - Memorial Hospital

Sur le toit de l'hôpital, Jarod écrit sur la plante des pieds de Mme Nikkos.
- Mme Nikkos : Oh c'est une drôle de médecine que vous pratiquez là ! ... Je vais mourir de rire avant d'aller aux toilettes ! Je vous promets ! (rires)
- Jarod : Le rire a toujours été un excellement médicament !
Nicole sert la tisane à Mme Nikkos.
- Jarod : Comme d'ailleurs la reflexologie. Nicole ! Faites lui un massage sur ces marques s'il vous plait.
- Mme Nikkos : Vous allez me dire la vérité ?
- Jarod : Mais quelle vérité ?
- Mme Nikkos : Un homme qui est capable de m'offrir le soleil ! Qui peut masser mes pieds ! Préparer une horrible tisane... Qui êtes-vous ? Je lis tellement de tristesse ... Et tellement de joie !

Aéroport de New-Yok

Un jet atterit.
- Mlle Parker : C'est rassurant de savoir qu'il n'y a que 137 hôpitaux dans la zone métropolitaine de New-York.
- le Réceptionniste : Vos chambres ont été payées d'avance, Mlle Parker.
- Mlle Parker : Payées d'avance ?
- le Réceptionniste : En liquide. Et le Monsieur a déposé ceci.
Il dépose un saut à Champagne contenant une bouteille d'alcool. Mlle Parker lit la carte : Bienvenue à l'Empire State. Elle se tourne énervée vers Sydney, qui sourit.
- Mlle Parker : (à Sydney) Pas un mot !


Dans un bar de la ville. Le Dr Trader boit un verre au comptoir. Jarod le rejoint.
- Jarod :  Alan ?
- Dr Alan Trader : Oh, c'est toi Jarod ! Denise, donnez moi une autre bière sans alcool s'il vous plait.
- Jarod : Oui, moi aussi une bière. Sans alcool aussi.
- Denise : Très bien.
- Dr Alan Trader : Soit vous venez de vous faire agresser, soit votre garde a été très dure..
- Jarod : Deux blessures par balles, une apendisectomie, un éclatement d'rate et je n'en suis qu'à la moitié...
- Dr Allan Trader : Hummm
- Jarod : Alan, je crois qu'j'me suis planté ce matin. J'ai fait une grosse erreur.

Dans une rue de la ville, le SDF n°2 utilise une cabine téléphonique.
- SDF n°2 : alors, comment ça va ? Ouais, très bien ! Alors j'suis bien sur la messagerie du Dr Trader ? ... Bon ! Voilà, j'ai un message urgent. Ouais.

Dans le bar de la ville.
- Dr Alan Trader : Alors, qu'est-ce qui vous tourmente ?
- Jarod : L'apendisectomie. Je crois que j'ai laissé une pince hémostactique en la recousant.
- Dr Alan Trader : Pas d'problèmes !
Jarod : Pas d'problèmes !? L'assurance va me présenter ses compliments, c'est ça !
- Dr Alan Trader : Vérifier le dossier ! Si les globules blancs ont augmenté, vous saurez où est la pince.
Jarod : Ha oui ? Et puis ?
- Dr Alan Trader : ... Vous n'aurez qu'à la retirer... Dites-lui qu'elle a eu une hémorragie interne. C'est vous le médecin, non ?
Le bip du Dr Alan sonne.
- Dr Alan Trader : Hargh ! Vous n'avez qu'à dire des prières pour que ça arrive pendant votre heure déjeuner.
Il lit le message sur son bipper : "où est la radio pré-opératoire de Bailey ?"
- Dr Alan Trader : Il faut que j'y retourne !
Jarod : Merci de vos conseils !
- Dr Alan Trader : De rien.
Jarod le regarde partir.

L'hôpital Queen of Angels - Memorial Hospital

Le Dr Alan Trader traverse le parking. Gwen est devant l'entrée. Jarod, qui a suivi Alan, les observe. Alan montre son bip a Gwen, qui fait un signe négatif de la tête.

A son bureau de l'hôpital, Jarod consulte le réseau d'information de la police nationale. Il cherche le fichier ID 78421 de Gwen Porter. On frappe à sa porte. Il met en veille son ordinateur de bureau.
Jarod : Oui entrez !
- Nicole : Oh ! vous êtes encore là ! ... Les résultats du labo pour l'échantillon de sang que vous m'avez donné.
Jarod : Je vous en remercie.
- Nicole : De rien.
Jarod lit l'analyse de sang. Il est perplexe.

Jarod insère un disque dans son ordinateur portable.
(Archive: Jarod-04/02/1963; simulation du début de l'épisode)
Jarod éjecte le disque à la question qu'il pose enfant à Sydney : "Pourquoi ? Où sont mes parents ?"

Dans une rue, tard le soir, des camions de pompiers foncent, girophares allumés.


Empire State Building, dans un couloir. Alarme Incendie

- Un pompier : Par ici s'il vous plait. Avancez et dégagez le couloir s'il vous plait.
Mlle Parker en robe de chambre passe devant le pompier.
- Le pompier : Dirigez-vous vers l'escalier de secours.
Sydney passe devant le pompier. 
Le pompier le retient.
- le pompier : Un instant s'il vous plait.
Le pompier enlève son casque. Puis son masque à gaz. C'est Jarod. Sydney est estomaqué.
- Sydney : Bon sang...
Jarod : Désolé si je vous ai réveillé Sydney. Mais il fallait que je vous vois. Face à face.
- Sydney : Tu as l'air bien. (Jarod lui tend un papier) Qu'est ce que c'est ?
Jarod : Des instructions pour récupérer les 5 millions du Centre (sourires de Sydney)
Jarod : Moins ma commission. Qu'est ce qu'il y a de si surprenant ? Je ne veux pas d'argent, je veux la vérité.
- Sydney : Mais de quoi est-ce que tu parles ?
Jarod : Qui suis-je exactement ? Est-ce que le Centre m'a adopté, on m'a volé ou bien acheté ? Et où sont mes vrais parents ?
- Sydney : Jarod, on a parlé de ça des centaines de fois. Tes parents ont été victimes d'un accident d'avion.
Jarod : Vous me l'avez raconté cette histoire, je la connais. Elle m'obsède depuis plus de 30 ans, c'est long. Vous voyez j'ai fait une découverte. Il y a une petite anomalie génétique dans mon sang. On devrait la retrouver dans celui de mes parents, mais il n'en est rien. Il est donc impossible que je sois leur fils. Je veux la vérité. Pour une fois.
Dehors, dans les escaliers de secours.
- un pompier : Allez vite ! Dégagez !
Mlle Parker regarde sa cigarette...
- Mlle Parker : Oh, merde !
- un nettoyeur : Quoi ?
- Mlle Parker : Y'a pas de fumée. Laissez-moi passez !
- Sydney : Je suis désolé, Jarod, je n'en sais rien. Je te demande de me croire. Mais ça n'a aucune importance.
Jarod : Pour moi, c'est important ! Je ne me contente plus d'être le génie scientifique à votre service, Sydney. Je peux être tout ce que je veux. Vous m'avez entraîné. Je peux être médecin, je peux être ingénieur, je peux être astronaute ou Dieu sait quoi.
- Sydney : Et tellement d'autres !
Jarod : Mais qui je suis, je ne le sais pas ! J'ai besoin de le savoir.
- Sydney : Je ne le sais pas non plus car à cette époque je n'avais pas de raison de douter de ce que le Centre me disait. Je te le jure !
Jarod : Alors prouvez-le ! Donnez moi de le code de demain pour accéder au serveur principal. La vérité sur mes origines doit bien se trouver dedans.
- Sydney : Tu sais que je n'ai pas le droit.
Jarod : Sydney, vous avez volé ma vie ! Je vous en prie rendez-la moi.
- Mlle Parker : Sydney ! (aux nettoyeurs) Tirez !
- Sydney : Je ferai tout. (Jarod se sauve) Non, ne tirez pas !
Il se jette dans les bras de Mlle Parker et des 2 nettoyeurs.
- Mlle Parker : Ahrg ! Mais Sydney décidez vous, enfin ! Soyez un savant ou soyez une maman, vous ne pouvez pas être les deux !
Sydney respire, ... et sourit.

Le lendemain. A la sortie d'un métro

Gwen monte les marches.
- haut-parleur : Votre attention s'il vous plait. Dernier appel à tous les passagers en partance pour Washington par le train avec ...
Jarod l'attend. Il a une grande enveloppe dans les mains.
Jarod : S'il vous plaît ? ... Gwen ? ... Gwen ?
Elle se retourne.
- Gwen : oh ! Dr Russell ?
Jarod : Je peux vous voir une minute ?
- Gwen : Oui. Il y a un problème ?
Jarod lui tend l'enveloppe.
- Gwen : Vous ne devriez pas avoir ça. (Elle s'en va)
Jarod : Je savais que Trader était dans le coup. Ce que je ne comprenais pas, c'est pourquoi quelqu'un voulait le couvrir.
- Gwen : Je ne vois pas ce que vous voulez dire ?
Jarod : Je ne savais pas non plus; Jusqu'à ce que je trouve ça . C'est un tirage de votre casier judiciaire. A part Trader, qui savait que vous étiez aller en prison ?
- Gwen : Bon sang ! Qui êtes vous ?
Jarod : Un homme qui trouve que ce qui est arrivé à Kevin Bailey est injuste.
- Gwen : Je suis bien d'accord avec vous... Vous savez ce que ça m'a coûté comme efforts de reprendre un nouveau départ ? ... J'ai un travail. J'ai un bon mari. J'ai aussi un petit garçon que j'aime énormément. Si je les perdais, ce serait terrible.
Jarod : Je ne vous demande pas de perdre quoi que ce soit. ... Simplement de dire la vérité.
- Gwen : Vous feriez quoi si un jour votre femme revenait à la maison en vous racontant qu'elle a fait de la prison pour avoir taté du crack ?
Jarod : Je considérerait qu'elle a payé sa dette. Je lui demanderais pourquoi elle ne me faisait pas assez confiance pour me dire la vérité... Du moins je pense que c'est ce que je ferais.
- Gwen : Vous ne pouvez pas savoir l'angoisse que j'ai.
Jarod : Je la devine.
- Gwen : J'ai dû appeler ce soir là. Le Dr Trader était au Silver Heighl. On savait tous qu'il buvait. Mais personne ne voulait l'admettre. Alors je lui ai fait voir les radios et moi je savais que le petit aurait dû être stabilisé. Mais il a soutenu que j'avais tort. Et...
Jarod : C'était lui le médecin.
- Gwen : Il a sectionné la moelle épinière de l'enfant en le déplaçant... C'est ... le Dr Hendricks qui a tout couvert. Il a menacé de réveler mon passé si je gardais pas le silence. Et ... lorsque Trader a compris ce qu'il avait fait,  il m'a remis les radios pré-opératoires pour que je les brûle immédiatement. Mais j'ai pas pu ! A la place, je suis allée voir le Dr Hendricks. Je ne sais pas pourquoi, j'ai pensé que ça serait utile ... Il couvre Trader depuis de nombreuses années. Il a pris les clichés et il m'a fait jurer que je ne raconterais à personne qu'il les avait. Il a dit que peut-être il pensait s'en servir pour se couvrir.
- Jarod :  Je vous remercie.
- Gwen : Le Dr Hendricks ne vous les donnera pas, ces films. Il prefère mourrir  que de riquer que l'hôpital ne se vende pas.

Dans la chambre d'hôtel de Jarod

Jarod est au téléphone tout en rédigeant du courrier
- Dr Alan Trader : Dr Trader.
- Jarod : Alan ? Ici Jarod. Je voudrais vous parler.
- Dr Alan Trader : c'est à quel sujet ?
- Jarod : Oh... pas au téléphone. Pourriez-vous le rejoindre tout à l'heure au Silver Heighl ? A midi ?
- Dr Alan Trader : J'y serai.
- Jarod : Merci !
Il compose un autre numéro, tout en écrasant de la poudre dans un bol.
- Jarod : Miles ? Ici Jarod Russel !
- Dr Miles Hendricks : Jarod ! Que puis-je pour vous ?
- Jarod : Qu'est-ce que vous diriez d'une partie de squash ?
- Dr Miles Hendricks : Pourquoi me proposez-vous une autre partie si peu de temps que je vous ai eu écrasé ?
- Jarod : Oh... pour vous rendre la pareil ? (Il verse la poudre dans une bouteille d'eau) A midi aujourd'hui ? D'accord ?
- Dr Miles Hendricks : Ce sera vos funérailles !
- Jarod :  Tôt ou tard chacun de nous aura les siennes, obligatoirement.

Au squash, dans la salle de jeu Central Park Racquet Club

- Jarod :  harg !
- Dr Miles Hendricks : Jeu et mat !
- Jarod : pffouuu !
- Dr Miles Hendricks : Passez-moi mon eau s'il vous plait.
- Jarod : Tout de suite Miles.
Jarod remplace la bouteille de Miles par la sienne.
- Dr Miles Hendricks : Alors Jarod ! Pourquoi s'infliger une telle torture ?
Miles boit.
- Jarod : Et bien, j'imagine qu'en vous laissant gagner des parties, je gagne votre pitié ! Et aussi un paquet d'actions de l'hôpital !
- Dr Miles Hendricks : mais ma pitié n'est pas à vendre. Je vais vous dire une chose. Vous m'avez beaucoup fait courir aujourd'hui. Vous êtes en train d'améliorer votre jeu !
- Jarod : j'me suis entraîné !
sourires. Miles, épuisé, s'assoie.
- Dr Miles Hendricks : J'ai tout de même gagné !
Miles commence à respirer difficilement. Jarod prend un air très inquiet.
- Jarod : Ca va Miles ?
- Dr Miles Hendricks : (halètements) Jarod ! (il s'effondre).
- Jarod : Miles !
Jarod vient soutenir la tête de Miles et lui prend le pouls.
- Jarod : Qu'on appelle vite une ambulance !

Au Silver Heighl

Denise répond au téléphone.
- Denise : le Dr Russell va arriver un peu en retard.
- Dr Alan Trader : vous connaissez des médecins qui sont à l'heure ? (sourire) Donnez-m'en un autre vite fait.

L'hôpital Queen of Angels - Memorial Hospital

Une ambulance arrive aux Urgences. Jarod en sort. Le Dr Miles Hendricks sur le brancard.
- Jarod : Préparez tout ce qu'il faut ! Le Dr Hendricks fait une crise cardiaque !
- une infirmière : Je reviens
- Jarod : Pouls à 110 et filant. La tension est tombée de 7,5.à 6. Commencez à lui passer la dopamine et préparez le tout de suite pour le bloc. Dépêchez-vous ! Y'a pas de temps à perdre !

Empire State Building

Mlle Parker, sourire aux lèvres, rejoint dans le salon de l'hôtel Sydney qui lit un journal.
- Mlle Parker : Vous m'avez menti. Hier soir vous m'avez raconté que Jarod était là pour rendre les 5 millions. Tout ce qu'il voulait c'était le code d'accès principal.
- Sydney : Je ne pouvais pas faire moins. On lui a menti à propos des ses parents, et moi aussi.
- Mlle Parker : Ne faites pas la tête. Il n'avait pas à le savoir, et vous non plus. Enfin, vous nous avez rendu un grand service, j'ai posé un mouchard sur son dossier, et ce matin il l'a interrogé.
- Sydney : Où est-il ?
- Mlle Parker : Queen of Angel, l'hôpital. J'ai fait appeler notre voiture. Allez, en route !
- Sydney : Le Centre le veut vivant !
- Mlle Parker : Ce serait mieux.
Ils se lèvent.


Hôpital Queen of Angel

- Dr Miles Hendricks : (halètements)
- Jarod : Miles, nous n'avons pas pu faire venir un cardiologue aussi vite. Mais ne vous inquietez pas, j'ai bipé le Dr Trader.
- Dr Miles Hendricks : Non...
- Jarod : (sur un ton réconfortant) Il va s'occuper de vous Miles ! ... Il a operé Kevin Bailey !
- Dr Miles Hendricks : Non..! ... S'il vous plaît ... Faîtes moi l'opération Jarod !
- Jarod : d'accord ! Calmez-vous Miles ! Pas de problème ! (s'accroupissant à son chevet) mais d'abord ... je voudrais savoir où se trouvent les radios pré-opératoires de Kevin Bailey.
- Dr Miles Hendricks : (halètements et regards ahuris)... Derrière... derrière le tableau ...  Namanjo... Maintenant ... vous allez m'opérer hein ! Jarod ?
- Jarod : Oh ! Je serais ravi de le faire ! ... J'aimerais beaucoup ! Mais je ne respectai pas l'éthique !... Vous savez ... je ne suis pas un vrai chirurgien... Et vous ! Vous ne faites pas une vraie crise cardiaque ! (il se retourne) Trader ! Il est à vous.
- Dr Alan Trader : Parfait !... On va voir ça.
- Dr Miles Hendricks : Jarod ! (masque à oxygène) Jarod !
Jarod se change. 

Dehors, dans la voiture.
- Mlle Parker : On va commencer par le 1er étage, puis on le cherchera en montant. Il ne doit pas nous échapper !

A l'intérieur, Jarod frappe à la porte du service Infirmerie.
- Jarod : Nicole ! s'il vous plaît, vous prévenez la sécurité pour qu'ils empêchent le Dr Trader de faire l'opération. Il est ivre !
- Nicole : Oh mon dieu ! (Nicole part en courant).
- Jarod : ... (souriant) ... et oui !
Dans un des couloirs, Mlle Parker donne par signe ses ordres.
Jarod est dans le bureau du Dr Miles Hendricks. Il prend les radios cachées derrière le tableau Namenjo. Avant de quitter le bureau, il dépose son carnet rouge. En sortant, il débouche sur un couloir et Sydney le voit.
- Sydney : Jarod ! 
Jarod s'enfuit, les autres à sa poursuite. Jarod entre dans la chambre de Mme Nikkos.
- Mme Nikkos : (debout devant sa fenêtre) Devinez ! Devinez ce que j'ai fait aujourd'hui ?
- Jarod : Ohhh ! Voilà une bonne nouvelle !
- Mme Nikkos : (rires)
Dans les couloirs.
- Mlle Parker : (entrant dans une chambre) Excusez-moi ! ... Il est forcément dans une de ces chambres. (Elle entend un cri) Par ici !
 Mlle Parker, Sydney et les nettoyeurs arrivent à sa suite.
- Mme Nikkos : Un homme, là, il s'est enfuit par l'échelle de secours !
- Mlle Parker : Vite ! sur le toit.
Jarod sort de sous le lit de Mme Nikkos, souriant,
- Jarod : (parle grec) Efleyto !
- Mme Nikkos : (riant) (parle grec) Efleytokali ! (Jarod sort en lui envoyant un baiser)

Sur le toit de l'hôpital, Sydney regarde par-dessus le parapet. Il voit Jarod monter dans un taxi. Mlle Parker se penche à son tour. Du taxi, Jarod leur sourit.


Dans une rue

Jarod poste les radios. Il regarde la ville, sourire aux lèvres.

Domicile des Bailey.

Kevin Bailey est sur le perron de sa maison. Son grand-père sort et lui tend ses radios.

Un aéroport - Salle d'embarquement

- Annonce : Votre attention s'il vous plaît. Vol 14 à destination de San Diego, embarquement immédiat... Veuillez présenter vos cartes d'embarquement.
Jarod est assis et lit l'article du journal New-York Times : "Plusieurs millions de dédomagement pour le petit Bailey".
- une hôtesse : Vous devriez embarer Monsieur. Vous risquer de manquer votre vol.
- Jarod : Vous inquietez pas !
Jarod se lève, et met sa casquette.
- Jarod : Ils ne partiront pas sans moi !
Il est maintenant commandant de bord d'un avion de ligne. Il embarque.

 

THE CENTRE - 1963

Having just missed Jarod on a tanker ship in Alaska, Miss Parker and Sydney track him to a hospital where he plans on exposing an alcoholic surgeon who crippled a young boy.
  
Young Jarod: Kri kraw toad's foot, geese walk barefoot. Kri kraw toad's foot, geese walk barefoot. I finished my building. I'm finished!
Sydney: This one has only been with us for only thirty-six hours and he's already demonstrating more talent than any of our others.
Young Jarod :Hey I'm finished.
Sydney: Hi Jarod. I'm Sydney. I'll be taking care of you for a while.
Young Jarod :Why? Where's my mom and dad?

ANCHORAGE - 1996

Sailor: Ma'am, the materials on board are highly explosive.
Miss Parker: So am I.
Sailor: I never agreed with the company about flushing our tanks at sea. I knew those chemicals had to be doing something nasty. Yeah, I'm glad Captain Jarod turned us in. You know I, uh, kind of miss the guy. Although, uh, he was a little weird. Everything with him was always twenty questions. And always the same subject.
Miss Parker: Which was?
Sailor: People.
Miss Parker: This belong to Curious George?
Sailor :Yeah. Everything's just as he left it. The company made sure of that. Say are you pulling my cork about Jarod not really being a captain?
Miss Parker: Thank you for your help.
Sydney: What is it?
Miss Parker: Articles about that Aleut village where everyone was getting sick from the contaminated fish.
Sydney: Hmm.
Miss Parker: He must have been in quite a hurry leaving all this behind. 
Sydney: It's got to be intentional. A breadcrumb. He's trying to keep me close.
Miss Parker: Your little monster needs his teddy bear, huh Syd?
Sydney: Jarod is not a monster.
Miss Parker: Call him what you want, Dr Frankenstein. Just tell me where he is.
Sydney: I don't know where he is Miss Parker but I'm afraid I know what he's up to.

QUEEN ANGEL'S HOSPITAL - NEW-YORK

Nurse: Sir, don't do this. Lie down.
Son: Excuse me. Excuse me. My mother's here for her exploratory.
Gwen: You're in the wrong place. You want admitting. Speak English honey.
Son: She won't speak English.
Jarod: She says she doesn't want to be cut open. She doesn't trust doctors. I don't blame her.
Gwen: End of the hall (?) 
Paramedic: She swallowed a marble! BP's 80 over 40! Pulse is 110. Rapid and thready. She's cyanotic.
Gwen: Okay! Get Doctor Shapiro. 
Nurse: He's in OR 3.
Gwen: Then page Doctor Trader! Okay, hold on sweetie, you'll be fine. Nicole get ENT. Stat! Alright fellows let's go. Let's go. Move it.
Nicole: Dr Trader to OR 3!
Gwen: 1 .. 2.. 3 Hyper extend her head. Where the hell is Trader?
Nicole: I've paged him but he's not answering.
Nurse: Her pressure's falling.
Jarod: Get me a 3cc size syringe and a size A ET Tube.
Gwen: Get security to get this man out of here! What the hell do you think you're doing? 
Nurse: She's going into respiratory arrest.
Jarod: She's not breathing. Would you like to do the trach?
Nurse: O2 set right down.
Jarod: Prepare to ventilate.
Gwen: NO! Get security!. Get a doctor!
Jarod: I am a doctor.
Security: What's the problem Gwen? . . . Gwen?
Gwen: Leave him be.
Jarod: Give me the syringe, remove the plunger. Give me the top of the et tube. Bag. 
Hendricks: What the hell is going on here?
Nurse: Air entry on both sides of the chest. She's pinking up.
Jarod: Now that's a nice sound. 


Jarod: Well, I hope I didn't cause too much confusion this morning. 
Hendricks: You don't have to apologise You saved her life.
Gwen: Oh, Dr Hendricks, I need your signature on lines ten and fourteen please.
Hendricks: FYI Russell. If you need anything done around here ask Gwen. I may run this place but she is the boss.
Gwen: Thank you doctors. 
Trader : Miles. Sorry. I'm late.
Hendricks: Dr Jarod Russell, Dr Alan Trader, Chief of Surgery.
Jarod: Nice to meet you.
Trader: I hear I missed you in action this morning doctor.
Hendricks: Never seen a trach done like that before. Is that a new procedure they're teaching at Hopkins?
Jarod: Well, actually I read it in a book.
Hendricks: Well, wherever you learned it I appreciate you standing in for me like that. I don't know what happened to my damn beeper but uh, it won't happen again. Brand new. Even takes messages.
Hendricks: Please, sit down. Well your record at Hopkins was impeccable. We are honoured to have you on board.
Trader: Not many doctors with your credentials come to a hospital as small as ours. Why Queen of Angels? 
Jarod: Well I could tell you that it was for the career opportunity but the truth is that you're the only hospital offering stock options. And rumour has it that you might be purchased by an HMO.
Hendricks: We've been talking to some people.
Trader: Don't worry Russell. Stick with us and you'll be driving a new Lexus in no time.
Hendricks: But onto more important business. Do you play racquetball?
Jarod: I've heard of it.
Hendricks: Good. Good. We'll have a game. Well welcome to Queen of Angels. We're are thrilled to have you.
Jarod: It's a pleasure to be here. 

THE CENTRE

Miss Parker: Imagine my excitement at being recalled from Corporate. Only you could have created a mess big enough to put me back in the field.
Sydney: I am thrilled to be working with you as well.
Miss Parker: Hmmm, not for long. We've tagged Jarod's account in Anchorage. He uses an ATM anywhere, and he's ours.
Sydney: Don't underestimate him. If we're to catch him we need to be patient.
Miss Parker: Look Syd, you may be satisfied in your laboratory probing small minds for solutions to big problems but I have career goals that do not include schlepping across the country chasing after Boy Wonder.
Sydney: You were such a happy little girl. What happened to you?
Miss Parker: I grew up Sydney. So should you.
Sydney: This is a waste of energy. I've been through Jarod's room a thousand times.
Miss Parker: I haven't.
Sydney: What are you hoping to find?
Miss Parker: He left a breadcrumb on the tanker and I'll bet he left one here. Run the sim.
Sydney: This is Jarod's last project. When the black box on this aircraft wasn't recovered he simulated the final moments of the crash. And in using his innate pretender skills Jarod effectively became each member of the cockpit crew and pinpointed the cause of the crash for our clients.
Miss Parker: Hell of an environment you keep him in, Syd. And with input like this we will find him masquerading as a postal worker.
Sydney: He doesn't masquerade. He's a pretender. He becomes anything he wants to be.
Miss Parker: Well the Centre should have stuck to computers for their simulations. They don't run away.
Sydney: But they're not human. They can't tell you how the crew was feeling as the aircraft lost power, how their emotions contributed to their fate. Jarod can.
Miss Parker: Very very clever. Do you know what this is?
Sydney: An origami angel but I haven't figured out the emotional connection to him yet.
Miss Parker: It's not an angel. It's wings are bent. It's Onisius. The Greek god of retribution. He defends the weak and abused.
Sydney: I'm impressed. How do you know so much about Greek lore?
Miss Parker: I did a lot of frat boys in college. Here's your breadcrumb Sydney. Your sociopath thinks he is some kind of vigilante getting even for the little guy.

St Andrews Middle School - NEW-YORK

Ice cream vendor: It tastes better before it melts.
Jarod: Oh right. This is good. This is really very good! Do they whip air into it to fluff it up?
Ice cream vendor: I don't make it pal. I just serve it. 
Boys Playing: Come on! Shoot it! Shoot it! 

Jarod: Now, this is fascinating. They, they win money by guessing word puzzles?
Homeless Man: You've never seen Wheel of Fortune? What rock you been living under?
Jarod: Uh, I've been busy. The Courtship of Miles Standish? 
Homeless Man 2:  Hey! We got ourselves a little situation here. Uh, the ATM says that your bank account in Alaska has been frozen. No pun. Now maybe you're happy but I'm out a Benjy for my efforts.
Jarod: Did you do what I asked?
Homeless Man 2 My friend, it was an Oscar winning performance.
Jarod: Thank you.
Homeless Man 2: You give me a c-note for finding out you're broke? 
Jarod: We had an agreement.
Homeless Man 2: Hey, whatever sends you. Say, you know where to find me if you need me, huh?

QUEEN'S ANGELS HOSPITAL

Jarod: Just a second! Come in. 
Nicole: Morning Dr Russell. Sorry to bother you. But could you go and talk to the Greek lady. She yells at everyone that goes into her room. No one understands what she's saying.
Jarod: Okay. I'll be right there. Nicole. Do me a favour. Have the lab run a complete diagnostic testing on this. Put a rush on it.
Nicole: Sure.
Jarod: Thank you.


Mrs Nikkos: You a doctor?
Jarod: I am today. You speak English.
Mrs Nikkos: When I feel like it. And I don't need no operation. Hey.
Jarod: This hurts doesn't it?
Mrs Nikkos: Hell, yes. I haven't gone for weeks.
Jarod: Well you need to relax.
Mrs Nikkos: How can I relax with all these tests? And now they want to cut me open.
Jarod: Okay if you don't want surgery, I'll cancel it.
Mrs Nikkos: No surgery?
Jarod: No, we're going to try something else.
Mrs Nikkos: You're no doctor. You are human being.
Jarod: Mm-hmmm.

THE CENTRE - SUB-LEVEL 5 (SL-5)

Miss Parker: Sandy, make my day.
Sandy: Well, we have an ATM hit on Jarod's Anchorage account. 
Miss Parker: Some genius.
Sandy: Satellite feed should be up in two seconds. He's in Santa Fe, New Mexico.
Miss Parker: Call the hangar and get the jet ready.
Sandy: Hold it! He's not in Santa Fe. He's in Rome, no, Luxembourg. Chicago, New York. 
Miss Parker: The little S.O.B. has scrambled the ATM system.
Tech Miami, Philadelphia, Barcelona.
Miss Parker: Hello Jarod.

QUEEN'S ANGELS HOSPITAL

Gwen: You cancelled Mrs Nikkos' surgery.
Jarod: Yes I did.
Gwen: Fine. You're the doctor. As long as I don't get blamed for anything.
Jarod: And now I would like to try her on a herb tea called Cassia Senna.
Gwen: Doctor, this is Queens. We don't do tea.
Jarod: We do now. And I would like the key to radiology please.
Gwen: Well, Andy's out to lunch but...
Jarod: I know.
Gwen: There you are. Hey!
Boy: Hi Momma. 
Gwen: How you doin' little sugar baby? Ohhh, there he is. Bring Mommy lunch today?
Boy: Guess what it is.
Gwen: I'm hoping for tuna fish or peanut butter. 


Jarod: I could use a hand with these, that is if you have one free.
Nicole: Oh God. It's Doctor Russell.
Andy: Who's Dr Russell?
Jarod: I'm new.
Andy: I'm, uh, embarrassed but ah, but always happy to help doc. Uh now. Uh, I don't understand. Kevin Bailey is Doctor Trader's patient. Any special reason you're looking at these?
Jarod: Any special reason that you're in here half naked? I can be forgetful if you can.
Andy: All right. Your problem is right here at the T-eighth. The eighth thoracic vertebrae was crushed severing his spinal cord. The kid never had a chance.
Jarod: That I understand but look here.
Andy: Yeah?
Jarod: Now this it the pre-op and this is the post-op x-ray.
Andy: Yeah.
Jarod: But both of them are identical. How is that possible?
Andy: It's not. Someone must have made a duplicate of the post-op x- ray. You see that fogging in the corner there. The old processor we keep in the basement does that. I spilled some soda on it when I first started working here. The new processor's fog-free.
Nicole: Why would someone make a copy of a post-operative x-ray and label it pre-op?
Jarod: Makes you wonder.


DSA 31 Oct, 70

Young Jarod: I'm on the last flight of stairs terrified of what I am about to do. My heart's pounding. My hands sweating. I can hardly hold onto the package I told everyone was curtain rods... Sydney is it possible for kids to forget their parents?
Sydney: Keep your mind focused Jarod. Concentrate on the simulation.
Young Jarod: As I near the window I can here the sounds of the crowd rising from below. I can see them coming. How fast are they travelling Sydney?
Sydney: Forty miles per hour Jarod. You know that.
Young Jarod: My mouth's dry. My hands are shaking. I raise the Mannlicher carbine. I can't fire enough shots before the car goes under the overpass. I can't. I can't do this alone. He wasn't alone.

Present

Jarod: He had to have help. Trader wasn't alone either Sydney. 

RESTAURANT

Jarod: Good one.
Hendricks: Good game.


Trader: Don't let it bother you. He never lets anyone win.
Hendricks: At least Jarod's competitive.
Trader: He's young.
Hendricks: And you're lazy.
Trader: Yeah, well, there is that.
Jarod: Calsix. You have a heart problem?
Trader: Miles is a type A time bomb. Two heart attacks. One more and its bypass time.
Hendricks: Which is why I play racquetball. And I need a refill.
Trader: So do I. It's my day off. You exercise your way. I'll exercise mine.
Hendricks: So, Jarod does Queen of Angels get a passing grade?
Jarod: Absolutely. Frankly I expected there to be more fallout from the malpractice problems.
Hendricks: Well, unfortunately that's the cost of doing business. We've had our share of difficulties but I would put the Queen of Angel's record up against any hospital in the country.
Jarod: Are you sure there's no hidden land mines? Even with the Kevin Bailey case?
Hendricks: That was a tragedy, but lets face it an orphan boy in a wheel chair make for sensational headlines.
Trader: It was a damn witch hunt!
Hendricks: Yes, but once the frenzy died down the truth took over and we were exonerated. That is all behind us now.

St Andrews Middle School

Kevin: Get serious.
Jarod: It's good.
Kevin: Hasn't anyone ever told you? You talk to strangers you end up on milk cartons.
Jarod: My name's Jarod. It tastes better before it melts. Your hands still cramp up when you wheel?
Kevin: What would you know about it?
Jarod: I have a good imagination. It's going to get better, I promise.

THE CENTRE - SYNDEY'S OFFICE

Secretary: Sir, there's a Shreve Harmon calling on line seven..
Sydney: Shreve and Harmon built the Empire State Building. Put him through and trace the call. Very clever Jarod. Are you alright?
Jarod: I'm broke. You froze my bank account.
Sydney: I must have just missed you in Cincinnati. The flowers were still fresh.
Jarod: Well my parents had been dead for thirty years, I figured it was time to say goodbye.
Sydney: I want you to come home.
Jarod: Well that's an interesting way of putting it. Home.
Sydney: Why did you leave?
Jarod: You're the shrink Sydney. You want the truth? It's because of the lies. Your lies.
Sydney: What lies?
Jarod: I found out the real application of my simulations Sydney. South Pacific Fleet simulation 118. You took my results and blew a ship out of the water. 133 people were on board. My outbreak simulation? You used it in the field. 46 people died from the Ebola virus Sydney! Simulation 27. Simulation 16. Simulation 42!
Sydney: Jarod these were military contracts. I had no way of finding out about their ultimate application.
Jarod: How many people died because of what I thought up? 
Sydney: You need to come home. I'm worried about you. I've been walking around your room and it feels... empty.
Jarod: Well I can't say I miss it. And by the way, ice cream is good.
Sydney: Jarod this is getting serious. They brought in Miss Parker.
Jarod: Uh oh. Well you'd better watch your back too Sydney.
Sydney: What are you doing Jarod?
Jarod: Using the skills you taught me.

THE CENTRE - SL- 5

Techie 1: I'm completely locked out here. I got nothin'.
Techie 2: Are you getting anything at all?
Techie 1: No, let me try a new access code.
Miss Parker: Talk to me.
Sandy: We've been locked out. Our client hired us to see if the Stock Exchange was vulnerable to manipulation.
Sydney: Jarod spent four months on this simulation.
Miss Parker: What's the problem?
Sandy: The client gave us 5 million to test Jarod's results.
Sydney: Jarod knew today was the day of the test.
Techie 1: Everything was going to plan until someone on the floor started to manipulate the markets. He's stolen our five million.
Miss Parker: Gee I wonder who that could be?
Sydney: Well at least we know where he is.

QUEEN'S OF ANGELS

Mrs Nikkos: That's some kind medicine you got there. I'm likely to laugh myself dead before I poop.
Jarod: Laughter is very good medicine and so is reflexology. Nicole, massage these marks would you please. Thanks. 
Mrs Nikkos: You gonna tell me the truth?
Jarod: What truth?
Mrs Nikkos: A man who gives me the sun, who massages my feet and who gives me stinky tea. Who are you? Oh so much sadness . . . and so much joy.

HOTEL - NEW-YORK

Miss Parker: Comforting to know there are only 137 hospitals in the Metropolitan New York area.
Clerk: Your rooms have been prepaid Miss Parker.
Miss Parker: Prepaid?
Clerk: In cash and the gentleman left this.
Miss Parker: Not a word.

BAR

Jarod: Alan. Hey!
Trader :Jarod. Hi! Hi! Denise, I'll have another ginger ale please.
Jarod: Make that two ginger ales.
Denise: Okay.
Trader: Well, either you've just been mugged or it's been one hell of a shift.
Jarod: Four gun shot wounds, a lobectomy and a ruptured spleen. And I'm only half way through. Alan, I think I might have screwed up today. Really screwed up.

IN A STREET

Homeless Man 2: Hey! How you doing? Yeah! I'm okay. Hey look, is this Trader's exchange? Good. I've gotta get a message to him. Yeah!

BAR

Trader: So, what's the trouble?
Jarod: The lobectomy. I think I left a hemo inside when I sewed her up.
Trader: No problem.
Jarod: No problem? Do you think that's going to make the HMO happy?
Trader: Check her chart. If the white count is spiked you found your hemo.
Jarod: Well, then what?
Trader: Take it out. Tell her you found some internal bleeding. Hey, you're the doctor. Ah! Always count on it happening on your lunch break, huh? Ah. I've gotta get back.
Jarod: Well thank you for the advice Alan.
Trader: Yeah.

JAROD'S OFFICE

Jarod: Come in.
Nicole: Oh good you're still here. The lab report on that blood workup you asked for. 
Jarod: Thank you.
Nicole: Sure.


DSA

Sydney: This one's been with us for only thirty-six hours and he's already demonstrating more talent than any of our others.
Young Jarod: Hey I'm finished.
Sydney: Hi Jarod. I'm Sydney. I'll be taking care of you for a while. 
Young Jarod: Why? Where's my Mom and Dad? Where's my mom and da.... 


HOTEL

Announcement: Please evacuate the building.
Jarod: Keep moving. Please remain calm. Keep moving. Please remain calm. Thank you.
Miss Parker: Sydney down stairs.
Jarod: Please make your way to the emergency exits. This way. Just one minute sir.
Announcement: Please exit your room and proceed to the nearest stairway exit. 
Sydney: My God!
Jarod: Sorry to wake you Sydney, but I needed to speak to you, face to face.
Sydney: You look well. What's this?
Jarod: Instructions. For retrieving the Centre's five million. Less my commission. Don't look so surprised. I don't want money. I want the truth.
Sydney: What are you talking about?
Jarod: Who am I? Did the Centre adopt me? Was I bought or was I stolen? And where are my mom and dad.
Sydney: Jarod we've been over this a thousand times. Your parents died in a plane crash.
Jarod: Yes I know the story Sydney. It's been burned into my brain for the thirty years. You see. I did a little checking. There's this genetic anomaly that's in my blood that should be in my supposed parents. But it's not. Therefore it's impossible that I'm their son. So the truth, for once.


Sweeper: I thought you quit.
Miss Parker: Shut up. Where were you going Sydney? Damn it!
Sweeper: What?
Miss Parker: No smoke. Outta my way!


Sydney: I'm sorry Jarod I didn't know. You have to believe me. But it doesn't matter.
Jarod: It matters to me. I am not going to be your little science experiment anymore, Sydney. I can be anything I want to be. You trained me well. I can be a doctor, I can be an engineer, I can be an astronaut for God's sake.
Sydney: And so much more.
Jarod: But I don't know who I am! Tell me who I am.
Sydney: I don't know either. At the time I had no reason to question what the Centre told me. I swear.
Jarod: Then prove it. Give me tomorrow's code to the Centre's mainframe. The truth about who I am has to be in there.
Sydney: You know I can't do that.
Jarod: Sydney you stole my life! Please give it back to me.
Miss Parker: Sydney! Shoot him.
Sydney: 7512. Go! No! No guns.
Miss Parker: Let me go! Make up your mind Sydney. Be a scientist or a mommy. You can't be both.

A STATION

PA: Your attention please. Final call for all passengers departing on the Atlantic Special to Washington DC with stops in Trenton, Philadelphia and Baltimore. Now boarding on platform 12. All aboard please. 
Jarod: Excuse me. Gwen! Gwen!
Gwen: Dr Russell.
Jarod: Can I speak to you for a minute?
Gwen: Is there a problem? You're not supposed to have that.
Jarod: I knew that Trader was involved. What I couldn't figure out was why anybody help him cover it up.
Gwen: I don't know what you're talking about.
Jarod: I didn't either until I found this. It's a printout of your record. Who else knew that you were in prison besides Trader?
Gwen: Who the hell are you?
Jarod: Someone who doesn't think that what happened to Kevin Bailey was fair.
Gwen: And you thing that I do? You don't know what it took to get back on my feet. I've got a job, I've got a good man, I've got a beautiful baby boy. I don't want to lose them.
Jarod: I don't want you to lose anything. Just tell the truth.
Gwen: What would you do if your wife came home and told you that she'd been a crack head and a convict?
Jarod: I'd say that she'd paid her debt and I'd ask her why she didn't trust me enough to tell me the truth. At least I think that's what I would do.
Gwen: You don't know how scared I am.
Jarod: I think I do.
Gwen: I had to page Dr Trader that night at the Silver Rail. We all knew he drank but nobody wanted to admit it. I showed him the x-rays. Even I knew that the boy should have been stabilised. But he insisted I was wrong and.. .
Jarod: He was the doctor.
Gwen: He severed the little boy's spinal cord when he moved him. But it was Dr Hendricks who covered it all up and threatened to expose my past if I didn't go along. See, when Trader realised what he'd done he gave me the pre-op x-rays and told me to burn them. But I couldn't. I went to Dr Hendricks instead. I don't know why I thought it would do any good. He's been covering fro Trader for years. He took the x-rays and he made me swear that I wouldn't tell anybody that he had them. He said he might be able to use them for insurance.
Jarod: Thank you.
Gwen: Dr Hendricks isn't going to give you that film. He'd rather die than risk that hospital sale.

JAROD'S ROOM

Trader: Dr Trader.
Jarod: Alan? It's Jarod. We need to talk.
Trader: About what?
Jarod: Uh, not on the phone. Can you meet me today at the Silver Rail. At noon?
Trader: I'll be there.
Jarod: Thanks Al an.

Jarod: Miles, Jarod Russell.
Hendricks: Jarod! What can I do for you?
Jarod: How about another game of racquetball?
Hendricks: Why would you want another game so soon after I crushed you Russell?
Jarod: To return the favour. How about today, at noon?
Hendricks: Well, It's your funeral.
Jarod: Well, we all have to go sometime.

SQUASH

Hendricks: Point, game, match. Toss me my water will ya?.
Jarod: Sure Miles.
Hendricks: So Jarod, why this self torture?
Jarod: Well you know, I figure I let you win a few games, I earn your pity, you cut me a better stock option.
Hendricks: But my pity doesn't come cheap. Let me tell you something. You ran me all over that court today. You are getting better.
Jarod: I've been practicing.
Hendricks: Ah. But I won.
Jarod: Are you okay Miles?
Hendricks: Jarod... 
Jarod: Miles? Could somebody call an ambulance.

BAR

Denise: Doctor Russell says he's running a bit late.
Trader: Show me a doctor who isn't, huh? I'll have another quick one.

QUEEN'S OF ANGELS

Jarod: Get OR three set. Dr Hendricks is having a heart attack.
Nurse: Roger that.
Jarod: Pulse is 112 and thready. BP is dropping from 75 to 60. I want you to start him on a nitro drip and get him prepared for surgery, stat!

HOTEL

Miss Parker: You lied to me. Last night you told me that Jarod came here to return the five million. All he really wanted was the mainframe code.
Sydney: It was the least I could do. He was lied to about his parents. So was I.
Miss Parker: Stop pouting. It was need to know. You didn't. Anyway you've done us all a great favour. You see I tagged Jarod's file. He logged on this morning.
Sydney: Where is he?
Miss Parker: Queen of Angels Hospital. They're bringing the car around now. Let's go.
Sydney: The Centre wants him alive.
Miss Parker: Preferably.

QUEEN'S OF ANGELS


Jarod: Miles, we were unable to bring in a cardiologist fast enough. But don't worry, I've paged Dr Trader.
Hendricks: No. 
Jarod: He'll take care of you Miles. He took care of Kevin Bailey.
Hendricks: No. Please. You do the operating.
Jarod: Okay. Okay, o-okay Miles. No problem. But first... you tell me where Kevin Bailey's pre-op x-rays are.
Hendricks: Behind the Punjab painting in my office. Now you do the operation Jarod.
Jarod: I-I-I'd like to Miles, I really would but that wouldn't be ethical. You see I'm not really a doctor and you're not really having a heart attack. Trader, he's all yours.
Trader: Okay. Let's do this.
Hendricks: Jarod. Jarod!


Miss Parker: We'll start on the first floor and work our way up. Jarod does not leave.

Jarod: Nicole? Would you page Security and have them stop Doctor Trader from operating. He's drunk.
Nicole: Oh my God!
Jarod: Yeah!


Miss Parker: You take that side.


Sydney: Jarod!

Mrs Nikkos: Guess what? Guess what I did today?
Jarod: Oh! Oh well that's great.

Miss Parker: Sorry! He's got to be in one of these rooms.
Mrs Nikkos: Arghhhhhhh!
Miss Parker: Let's go!
Mrs Nikkos: Hey! A man! He went up the fire escape.
Miss Parker: He's heading for the roof.


Sydney: Jarod!

AN AIRPORT

PA: Your attention please, flight 1428 to San Diego will be departing from gate 12. Please have your boarding passes ready. 
Attendant: You'd better board sir. You don't want to miss the flight.
Jarod: Don't worry. They're not going anywhere without me.

contribution : MrCox - 23.11.2009

Kikavu ?

Au total, 38 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Tibby 
05.04.2022 vers 13h

diana62800 
25.11.2021 vers 19h

Ocepk80 
08.02.2021 vers 11h

pretty31 
26.09.2020 vers 13h

Emmalyne 
30.12.2019 vers 10h

wolfgirl88 
14.07.2019 vers 12h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

cobrate 
sanct08 
serieserie 
Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
Une nouvelle animation arrive sur le quartier !

Une nouvelle animation arrive sur le quartier !
Je vous en parlais il y a peu : une nouvelle animation va venir occuper nos forums pendant plusieurs...

Nouveau design pour le quartier !

Nouveau design pour le quartier !
Après avoir passé 2 ans avec des couleurs claires, le quartier refait sa déco et se pare de couleurs...

Anniversaire - Jeffrey Donovan

Anniversaire - Jeffrey Donovan
Après Jason Brooks, c'est au tour de Jeffrey Donovan qui incarne Kyle, le frère psychopathe de...

Anniversaire - Jason Brooks

Anniversaire - Jason Brooks
Aujourd'hui, mardi 10 mai 2022, Jason Brooks qui interpréte Thomas Gates dans la série fête ses 55...

James Denton bientôt sur nos écrans

James Denton bientôt sur nos écrans
La nouvelle est tombée il y a 2 jours : James Denton, qui interprétait l'odieux Mr Lyle, va faire...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Jarod adore voyager et il a décidé de lier course-poursuite et culture afin de rendre sa chasse plus intéressante pour ses poursuivants. Par quel parc national commence-t-il sa tournée?

Afficher plus d'informations

Total : 10 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

chrismaz66, 17.05.2022 à 16:52

Sondage électoral chez Kaamelott, merci de venir voter pour votre Ministre...

arween, 18.05.2022 à 10:54

bonjour à tous ! N'oubliez pas de passer sur The Witcher pour répondre au sondage, commenter le calendrier et participer à la chasse aux montres

sanct08, 18.05.2022 à 12:04

Hello, n'hésitez pas à venir admirer le nouveau design de Profilage sur Le Caméléon

sabby, 18.05.2022 à 14:45

Peinture fraîche sur le quartier S.W.A.T Un nouveau design signé Profilage est en place ! On vous attend

Locksley, Avant-hier à 20:12

Nouveau sondage sur le quartier Marvel ! Il est 'ou-vert' à tous donc n'hésitez pas à passer. Bonne soirée !

Viens chatter !